Leanspace lève 6 millions d'euros pour digitaliser l'industrie spatiale via le cloud

7 juillet 2022

Leanspace, l'entreprise qui a intégré l'infrastructure numérique de l'industrie spatiale, annonce aujourd'hui une étape importante de son développement avec la clôture d'un tour d'amorçage de 6 millions d'euros. Mené par Karista et 42CAP avec un complément non dilutif de Bpifrance, ce financement sera utilisé pour étendre la plateforme de services cloud Leanspace. Les nouveaux investisseurs se réjouissent ainsi des acteurs du premier plan du spatial qui soutenaient déjà Leanspace, comme Seraphim Space, l'International Space University (ISU) et plusieurs business angels stratégiques.

Des nouveaux besoins appellent de nouvelles solutions

Loin de simplifier la gestion des missions spatiales, la commercialisation de l’industrie et le nouveau paradigme du « NewSpace » y ont apporté de la complexité. En plus des exigences traditionnelles que nous connaissons depuis des décennies : fiabilité, confiance, développements sur mesure, les programmes spatiaux actuels voient de nouveaux besoins apparaître : augmentation drastique de l’agilité et réduction des coûts.

Ces nouveaux besoins appellent de nouvelles solutions, notamment des logiciels et processus nouveaux, capables de tirer parti du cloud et des technologies de l’ingénierie numérique. Néanmoins, les acteurs du spatial sont confrontés à des défis de taille pour les adopter. Les nouveaux entrants doivent mettre en place des infrastructures logicielles entières en partant de zéro, et manquant de ressources, de temps et de savoir-faire pour y parvenir. Les organisations définies sont, elles, prisonnières de systèmes patrimoniaux complexes et des risques liés à leur transformation.

Leanspace a été fondé pour faciliter cette transition, avec pour objectif de permettre la transformation numérique des organisations spatiales.

Leanspace

Guillaume Tanier, cofondateur et CEO de Leanspace, a déclaré : « J’ai dépassé la dernière décennie à développer et vendre des logiciels spatiaux. La réalité c’est que dans ces logiciels, 80 % des fonctions sont toujours identiques, mais pour chaque mission spatiale on continue de reconstruire à partir de zéro, en combinant des technologies disparates et en réinventant la roue. À l’ère du NewSpace, cela n’a plus de sens. Avec mes cofondateurs, nous avons donc construit voulu ces ’80 %’ une fois pour toute, et les mettre à la disposition de tous les acteurs du spatial via un modèle simple et transparent, afin qu’ils puissent créer rapidement leurs propres systèmes logiciels, puissants et natifs du cloud.

La plateforme – le terme exact est « Platform-as-a-Service » – offre une collection de services cloud spécifiques aux activités spatiales, qui peuvent être utilisées via API directement dans les applications des clients. Ces derniers utilisent Leanspace comme une plateforme d’intégration, afin de mettre rapidement en place des infrastructures segment sol qui évoluent facilement, et où les données peuvent circuler entre les systèmes et entre les équipes. Les clients l’utilisent également comme une plateforme d’innovation : ils peuvent développer leurs propres outils, avec leurs propres méthodes, pour répondre à leur propre cas d’utilisation spécifique. 

Fondée en 2020 à Strasbourg par une équipe internationale (les fondateurs sont français, espagnol, canadien, et indien), la société a embauché 25 collaborateurs en 2 ans et travaille déjà avec une douzaine de clients du secteur spatial, allant des opérateurs de satellites d ‘observation de la Terre, de services en orbite et d’IoT, aux sociétés de lanceurs et aux intégrateurs de logiciels. 

Tour de table de 6 millions d'euros en amorçage

Ce tour de table de 6 millions d’euros en amorçage, mené par Karista et 42CAP et complété par Bpifrance, porte le financement total de Leanspace à 8,5 millions d’euros depuis sa création. Karista est une société de capital-risque leader en Europe basée à Paris et investie via son nouveau fonds spatial CosmiCapital , dont l’Agence spatiale française (CNES) est notamment souscripteur et sponsor. 42CAP est une société de capital-risque basée à Munich qui possède une expertise de classe mondiale dans les entreprises de logiciels B2B et les plateformes Software-as-a-Service. Enfin, Bpifrance joue le rôle d’Agence française pour l’innovation et apporte un soutien financier et technique aux entreprises innovantes à fort potentiel.

Karista et 42CAP rejoignent un groupe existant d’organisations spatiales de classe mondiale qui fournira la vision de Leanspace : Seraphim Space, leader mondial de l’investissement dans les technologies spatiales, dont l’accélérateur a accompagné Leanspace fin 2021 ; l’International Space University (ISU), premier acteur mondial dans l’éducation spatiale, qui a cru en Leanspace dès le début et dont deux des fondateurs sont des anciens élèves ; le Creative Destruction Lab (CDL), réseau d’experts spatiaux et d’entrepreneurs de premier plan qui gère un programme d’accélération pour les entreprises technologiques à très forte croissance, dont Leanspace vient d’être diplômé ; et Bpifrance, qui soutiennent la croissance de Leanspace depuis sa création.

Ce nouvel investissement permettra à la société de faire évaluer ses offres, en développant des services cloud supplémentaires, en mettant en place un modèle de service mature, et en construisant des intégrations avec des partenaires stratégiques. « Si on regarde le futur, notre ambition est de devenir le leader mondial des infrastructures numériques spatiales. Nous voulons voir des centaines de missions spatiales, diverses en termes de taille et d’applications, évalués grâce à des systèmes logiciels collaboratifs et cloud-native alimentés par la plateforme Leanspace ! » déclare Guillaume Tanier.  » C’est la seule façon d’obtenir les économies d’échelle nécessaires pour faire de la nouvelle économie spatiale une réalité ».

 

Source : Leanspace