i-Virtual , la startup deep tech française spécialisée dans

la mesure de variables physiologiques sans contact lève 2.5M d’euros

9 mars 2021

i-Virtual est le spécialiste français de la détection de signes vitaux par caméra. S’appuyant sur des techniques avancées d’analyse du signal et d’intelligence artificielle comme le deep learning et la photopléthysmographie, pour obtenir une solution innovante permettant la mesure, à distance et sans contact, des signes vitaux avec un smartphone. Afin de soutenir ses développements techniques, ses essais cliniques et son déploiement commercial en Europe, la startup pionnière sur le sujet, clos un premier tour de table de 2.5M d’Euros auprès des fonds d’investissements Elaia et Majycc eSanté.

Un check-up santé en moins de 30 secondes grâce à un selfie

Issu de cinq années de recherche et développement, l’outil de mesure de signes vitaux développé par i-Virtual permet de réaliser un check-up santé en moins de 30 secondes en faisant un simple selfie. Qualifié d’ « impressionnant » par les médecins bêta-testeurs, le dispositif médical de i-Virtual est actuellement en étude clinique au sein du CHRU de Nancy.

Avec cette brique Saas d’IA permettant la mesure de six variables physiologiques (fréquence cardiaque, fréquence respiratoire, pression artérielle, SpO2, variabilité cardiaque et le niveau de stress), i-Virtual transforme votre ordinateur ou votre smartphone en dispositif de qualité médicale grâce à la caméra. 

L’utilisation de l’analyse du signal et de techniques avancées d’intelligence artificielle, comme le deep learning et la photopléthysmographie, va permettre d’obtenir une onde de pouls qui déterminera les variables. Précis et sans aucun besoin de maintenance, cette solution apportera une nouvelle perspective de la téléconsultation en la transformant en un véritable examen clinique renforçant ainsi l’intérêt des solutions de télémédecine auprès des personnels de santé. Elle s’inscrit par la même occasion dans cette forte volonté d’autonomie des patients en proposant une solution intégrable dans n’importe quelle plateforme de télémédecine (télésuivi ou télésoin).

Avec un ancrage universitaire important et une forte proportion de son équipe axée sur la R&D, les développements de i-Virtual se focalisent vers la recherche de nouvelles variables mesurables par la caméra et vers la détection précoce de pathologiques issus de l’analyse de ces variables (Arythmie cardiaque, hypertension, Maladies Chroniques Respiratoires etc…).

Le marché de la e-santé en forte croissance avec potentiellement 450 millions de patients

En plein essor, le marché de la santé numérique devrait atteindre les 235 milliards de dollars à l’horizon 2023 (Frost & Sullivan) tirant sa croissance d’une population mondiale vieillissante et d’une forte augmentation des maladies chroniques. Dans ce marché de l’accès aux soins en pleine mutation, les outils de mesure de paramètres vitaux (montres, patch et autres IoT) sont clairement une des fortes tendances actuelles dont l’attrait se voit renforcé par les problématiques dues à la pandémie en cours.

Actuellement en cours de validation comme dispositif médical certifié CE, i-Virtual ambitionne de devenir le leader Européen de la mesure de signes vitaux sans contact par caméra et ainsi d’accéder à un marché de 450 millions de patients Européens qui ont un recours massif à la téléconsultation en cette période de pandémie. Une fois obtenu, i-Virtual veut débarquer en dehors des frontières européennes avec de fortes ambitions mondiales.

« Il est évident que nous avons le marché US en vue étant donné ses besoins énormes en matière de santé. Mais notre ambition va plus loin en proposant une solution disruptive qui va permettre d’apporter une partie des réponses aux problématiques mondiales d’accès au soin » Gaël Constancin CEO de i-Virtual.

Un soutien à la hauteur des ambitions

Cette levée de fonds de 2.5 millions menée par Elaia, leader européen des fonds deep tech, et par Majycc, le fond Venture Capital spécialisé dans la E-Santé, vont aider à obtenir la certification CE et favoriser le déploiement sur le marché européen. Pour cela, i-Virtual va recruter, en 2021, pas moins de 15 talents dans les secteurs de la recherche, du développement, du marketing, des ventes et de l’administration.

« Nous sommes fiers de soutenir i-Virtual qui apporte une technologie unique, brevetée et ultra-robuste en conditions réelles à partir d’une simple caméra, ce qui, à notre connaissance, est une première mondiale. Nous sommes impressionnés depuis le premier jour par la rapidité d’exécution de Gaël et de son équipe. Restez à l’écoute pour d’autres annonces intéressantes dans les mois à venir sur le plan clinique ! » Benoit Georis investisseur de ELAIA.

« En tant qu’experts dans l’univers de la santé, nous sommes convaincus que la solution d’intelligence artificielle proposée par i-Virtual enrichit considérablement la téléconsultation qui est rentrée dans les usages à la faveur de la Covid. La solution d’i-Virtual apporte les constantes vitales médicales éprouvées via un simple écran de smartphone, pour aider les médecins dans leur diagnostic à distance. Cela ouvre des perspectives considérables en termes de sécurisation des diagnostics de plateformes de téléconsultation mais aussi de suivi des malades en télésurveillance. I-Virtual change les règles du jeu, au profit de la santé du patient. Nous sommes ravis d’accompagner cette équipe exceptionnelle dans leur développement. » Pauline de Breteuil, Directrice générale de Majycc.