Domain Therapeutics : 39 millions d'euros levés en série A

10 mai 2022

Domain Therapeutics, une société biopharmaceutique spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments innovants ciblant les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) en immuno-oncologie, a annoncé aujourd'hui la clôture d'un accord de financement de 42 $ US (39 millions d'euros) tour de financement de série A co-dirigé par Panacea Venture, CTI Life Sciences et 3B Future Health Fund, et rejoint par adMare BioInnovations, Schroders Capital, Omnes, Turenne Capital, Theodorus, Viva BioInnovator et l'investisseur existant Seventure Partners.

Domain Therapeutics

Domain Therapeutics, une société biopharmaceutique opérant en France et au Canada, se consacre à la découverte et au développement de nouveaux candidats-médicaments ciblant les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG), l’une des plus importantes classes de cibles médicamenteuses. La société se concentre sur le développement de candidats-médicaments de grande valeur pour lutter contre l’immunosuppression médiée par les GPCR en immuno-oncologie.

Les enjeux de cette levée

Cet investissement est une avancée significative pour la société franco-canadienne qui cherche à apporter de nouvelles solutions thérapeutiques aux patients atteints de cancer, visant à contourner l’immunosuppression médiée par les RCPG. 

Domain Therapeutics utilisera le produit de ce financement pour mener le développement clinique de son antagoniste EP4R, le DT-9081, ii) et faire avancer deux programmes GPCR supplémentaires, y compris un anticorps anti-CCR8, jusqu’au stade de la demande de nouveau médicament expérimental, et iii ) fait progresser son pipeline en phase de découverte d’un certain nombre d’actifs de premier ordre ciblant les GPCR, identifiés via ses plateformes propriétaires.

« Nous sommes heureux d’accueillir nos nouveaux actionnaires et je les remercie tous pour leur engagement à cette étape décisive de la croissance de notre entreprise », commente Pascal Neuville, PDG de Domain Therapeutics. « Après avoir livré un premier candidat-médicament GPCR pour l’immuno-oncologie avec Merck KGaA, Domain s’est maintenant engagé à faire progresser ses propres traitements pour relancer le système immunitaire afin de vaincre le cancer. »

Les GPRC : des cibles stratégiques

Avec l’expansion des traitements par inhibiteurs de points de contrôle immunitaires et la compréhension de la façon dont les tumeurs détournent et échappent au système immunitaire, même sous des traitements immunostimulants, les GPCR sont récemment apparus comme des cibles stratégiques responsables des mécanismes d’immunosuppression et de résistance au traitement. Domain Therapeutics s’appuie sur ses connaissances en science et technologie GPCR pour développer un pipeline d’immuno-oncologie robuste conçu pour exploiter la puissance de l’immunité et élargir l’impact des immunothérapies. De plus, les scientifiques de Domain Therapeutics recherchent des biomarqueurs, des données de microréseaux tissulaires, des mutations génétiques et l’expression de protéines pour sélectionner les patients qui bénéficieront le plus de ses traitements d’immunothérapie.

Le board de Domain Therapeutics

Le Conseil d’administration de Domain Therapeutics est désormais composé de : James Huang (Directeur, Panacea Venture), Laurence Rulleau (Directeur, CTI Life Sciences), Roberto de Ponti (Directeur, 3B Future Health Fund), Emmanuel Fiessinger (Directeur, Seventure Partners ), Youssef Bennani (Président du Conseil d’administration), Sylvie Ryckebusch (Administrateur indépendant), Pascal Neuville (Administrateur et CEO), Katherine Cohen (Observateur, Panacea venture), Frédéric Lemaître Auger (Observateur, adMare BioInnovations), Erwin Boos ( Observateur, Schroders Capital) et Guillaume Blavier (Observateur, Omnes).